Parmelia (navire)

Le Parmelia était un des navires qui furent utilisés pour transporter les premiers civils officiels et colons de la colonie de la rivière Swan en Australie-Occidentale en 1829.

Le bateau fut construit à Québec au Canada en 1825 et enregistré le 31 mai de cette même année. Il mesurait 36 mètres de large sur 6 mètres jusqu’au fond de cale ; et il pesait 443 tonnes. Johnson (1987) écrivit que le bateau « ressemblait plus à une fille quelconque travaillant qu’à la grande et belle dame de la mer ». Il était la propriété de Joseph Somes.

Le Parmelia fut ensuite envoyé à Londres, et nathan stainless steel water bottle, le 17 novembre, il fut transféré sur le registre de Londres. En 1826, le navire servait au transport de troupes. Dans la première moitié de l’année 1827, le Parmelia fut vendu à Joseph Somes, qui était le directeur de la Compagnie anglaise des Indes orientales, pour transporter des biens et des passagers entre Londres et le Bengale.

En 1828, le gouvernement britannique, à la demande du Capitaine James Stirling, décida d’établir une colonie sur le fleuve Swan, aujourd’hui situé en Australie-Occidentale. Le HMS Challenger fut envoyé en expédition sous les ordres de Charles Fremantle pour annexer la colonie, et un contingent de soldats, d’officiels et de colons le suivrait à bord du HMS Sulphur. Cependant, Stirling considéra que les passagers et biens transportés excèderaient la capacité du HMS Sulphur, et demanda qu’un nouveau vaisseau soit affrété. Le gouvernement accepta à contre-cœur ce coût supplémentaire, affrétant le Parmelia en décembre 1828. Ainsi, le HMS Sulphur transporterait le personnel militaire, et le Parmelia les officiels civils et les colons.

Le HMS Sulphur et le Parmelia ont quitté l’Angleterre en février 1829 et atteignirent leur destination le 1er juin. Stirling n’était pas le capitaine du Parmelia, cependant, à l’arrivée, il occupa la fonction de pilote. Il tenta de passer par le détroit de Cockburn par un passage qu’il avait découvert en 1827 mais de forts vents et une forte houle l’en empêcha.

Au lieu de cela, il mit en panne au large de l’île Rottnest pour la nuit. Le lendemain, il a essayé de mener le Parmelia dans le détroit par le nord, contre l’avis de Fremantle, et s’échoua sur un banc de sable (nommé par la suite Parmelia Bank). Malgré les efforts des équipes pour le déloger du banc, le Parmelia est resté sur le banc de sable plus de 18 heures et s’est finalement déséchoué par lui-même tôt le lendemain matin. Il avait perdu son gouvernail, le guindeau, les espars de rechange, la chaloupe et le canot, et coulait de 10 cm par heure. Le Parmelia survit à une tempête à son point d’ancrage pendant trois jours avant d’être finalement amené à un mouillage plus sûr. Les passagers ont pu débarquer le 8 juin.

Le HMS Challenger devait partir lorsque le HMS Sulphur et le Parmelia allait arriver, mais le Parmelia avait besoin de réparations dont seuls les professionnels constituant l’équipage du HMS Challenger pouvait s’occuper. Fremantle a donc pris la décision de rester et d’aider le Parmelia pour les réparations qui ont été achevés plusieurs semaines plus tard. Plus tard dans l’année, Stirling affréta le Parmelia à l’approvisionnement de la colonie depuis l’île de Java teal soccer socks. En 1830, le Parmelia retourna en Angleterre.

Pour les neuf années suivantes, le Parmelia fut utilisé dans le transport de prisonniers dans les colonies pénitentiaires de la côte est de l’Australie. Elle fit neuf voyages, chacun transportant environ 200 prisonniers. En 1839, le Parmelia fut adapté au transports de migrants aux Amériques. Elle devait effectuer des voyages entre le Royaume-Uni et le Québec mais, le 3 mai 1839, alors que ces modifications étaient presque terminées, elle fut détruite par un incendie à Bank’s Yard (Frank’s Queery, Cremyll). Cinq jours plus tard, il fut rayé des registres par Lloyd’s of London.

Le quartier de Parmelia à Kwinana est nommé en l’honneur du Parmelia, ainsi que le Parmelia Bank.